Tourisme eco-responsable et culture thaie
Comment profiter de son voyage au pays du sourire tout en respectant son écosystème ?
11/08/19

Le Royaume de Thaïlande accueille chaque année de plus en plus de touristes : près de 38 millions en 2018, et ce chiffre va pour croitre dans les années à venir, si bien que le gouvernement vise les 40 millions de visiteur à partir de 2019.

 

Cette croissance a des retombées économiques très favorables pour le pays puisque le secteur touristique génère une source presque intégrale des revenus. Cependant, ce tourisme de masse a des conséquences dévastatrices tant sur l’environnement que sur les populations : disparition des zones forestières et de villages pour la création de zones touristiques, emplois précaires, surconsommation, pollution ou encore maltraitance et exploitation animale…

 

Comment profiter de son voyage au pays du sourire tout en respectant son écosystème ?

 

Depuis plusieurs années, la notion d’écotourisme s’est développée. Cette façon de voyager vise à visiter les espaces naturels tout en respectant les populations et en conservant l’environnement dans lequel on évolue. Au-delà de l’aspect respectueux, il ne faut pas oublier l’enjeux économique qui se cache derrière pour les habitants ainsi que le côté ludique et éducatif pour les touristes. L’intérêt étant d’apprendre, partager les coutumes et la culture locale tout en étant favorable à ces derniers.

 

Être écoresponsable c’est une nouvelle manière de voyager, il suffit de prendre conscience des enjeux derrière quelques reflexes à acquérir :


Bannir les activités touristiques avec les animaux : ces sites maltraitent le plus souvent les bêtes maintenues en captivité. En effet certaines attractions touristiques telles que se balader à dos d’éléphants, nager avec les dauphins, prendre des photos avec des bébés tigres… sont à boycotter.


Contourner les zones trop touristiques : de plus en plus de commerces ouvrent afin de répondre aux attentes des population occidentales qui attendent des commerces industriels plutôt que des petites boutiques. Ces habitudes empêchent l’économie locale de fonctionner.


Oublier les activités qui détruisent la faune et la flore comme le jet-ski ou le golf par exemple, et respecter ce qui nous entoure. Les plages et la montagne sont exposées par leurs intérêts touristiques et souffrent de véritables désastres écologiques : pollution, dégradation…

 

Être écoresponsable, c’est comprendre la culture locale et y respecter ses habitants. La Thaïlande est réputée pour être « le pays du sourire ». Cependant les locaux sont de plus en plus réticents aux voyageurs car de nombreux étrangers viennent et visitent sans aucune considération. N’oubliez pas quelques règles et conventions sociales : 


Quelques mots de Thaï et vous serez les bienvenus partout. Pour saluer : sawat-dii khrap (si vous êtes un homme) et sawat-dii kha (si vous êtes une femme). Voir que des étrangers essayent de communiquer dans la langue locale diminuera l’appréhension et montrera votre intérêt pour la culture.


Respecter les temples : lorsque que vous vous rendez dans un temple, il est indispensable d’avoir une tenue adaptée et de retirer vos chaussures. Pantalons et épaules recouvertes sont la règle. Les Bouddhas sont sacrés, de cette manière il est interdit de se prendre en photo avec. De plus, si vous êtes une femme, vous ne devez pas avoir de contact avec les moines.


Il est très important de respecter la monarchie : il est nécessaire de respecter le roi Rama X, symbole de la nation. Les thaïlandais ont une très grande considération pour la famille royale. La loi est très dure contre les opinions offensantes envers la monarchie et peut même vous couter de la prison ! Il faudrait tout simplement mieux éviter ce sujet pour ne pas risquer tout malentendu.