Le festival végétarien en Thailande
Automutilations, danse sur les braises, feux d'artifice, mais quel est donc ce festival qui anime la Thailande au mois d'octobre?
29/09/19

La fête végétarienne se déroule en octobre à travers tout le pays, mais principalement dans les villes où l’on trouve une grande communauté de Chinois bouddhistes comme Bangkok, Trang et Phuket. Durant 9 jours, ces derniers ne se nourrissent que de plats végétariens et diverses cérémonies ont lieu dans les temples chinois. Lors des processions, on peut assister à diverses pratiques d’automortification. Mais quelle est l’origine de ce festival?



Son origine

Il est difficile de savoir exactement à quand remonte cette tradition, car elle est également répandue dans d’autres pays du sud-est. On raconte que ce serait une troupe de comédiens chinois qui auraient fait naître ce festival en Thaïlande au début du XIXème siècle. Ces derniers seraient tombés malades lors d’une prestation à Phuket et auraient décidé de ne plus manger de viande ou de produit d’origine animale pendant neufs jours et neufs nuits, célébrant les 9 dieux empereurs. Ils se seraient ainsi purifié l’esprit et le corps et auraient retrouvé la santé. Depuis, les fidèles ont répandu le festival à travers le pays. 


Son déroulement

En octobre donc, de nombreux bouddhistes chinois célèbrent ce festival pendant 9 jours afin de se purifier et espérer un bon avenir. Généralement, ils se vêtissent de blanc et participent à de nombreuses cérémonies dans les temples, certaines plus sanguinolentes que d’autres… En effet, certains fidèles appelés « Song Ma » procèdent à différents rituels atypiques: automutilation à l’aide de tout type d’objets, marche pieds nus sur des braises ardentes, bain à l’huile bouillante… Ces tortures sont censées aider à chasser le mal et apporter de la bonne fortune à la communauté. 


Chaque année, ce festival attire de plus en plus de touristes. Les rituels impressionnent et les fêtes s’accompagnent généralement de feux d’artifices et de musiciens. Dans les rues, les magasins et restaurants arborent le traditionnel drapeau jaune signalant qu’ils vendent des plats végétariens, et de la nourriture gratuite est souvent distribuée aux passants. 


Le végétarisme en Thaïlande

Autrement, le végétarisme n’est pas une pratique très répandue en Thaïlande. Cependant, le végétarisme et végétalisme basés sur une interprétation stricte du bouddhisme ont été rendus populaires par l’ex-gouverneur de Bangkok, Chamlong Srimuang, qui a lui-même développé une chaîne d’établissements végétariens.