La vie de Bouddha
Comprendre les fresques des temples : les épisodes clés de la vie de Bouddha.
16/07/19

Lors de votre séjour en Thaïlande, vous aurez surement l’occasion de visiter des temples, notamment à Bangkok. Les plus connus étant les temples Wat Phra Kaew et Wat Pho. Souvent, les murailles intérieures des enceintes sont ornées de fresques chronologiques, qui représentent la vie de Bouddha.

 

Bouddha, qui signifie « éveillé » est le nom que l’on retrouve le plus communément dans la littérature, bien que son nom de naissance soit Siddharta Gautama. Sa vie est directement reliée aux principes de Bouddhisme. Celle-ci peut se découper en 8 épisodes, que l’on retrouve systématiquement sur les fresques.

La prémonition

La mère de Bouddha eu une vision dans laquelle elle aurait vu Bouddha assis sur un éléphant blanc, qui venait du ciel et rentrait dans son ventre.

 

La naissance

Sans souffrance pour la mère, Siddharta Gautama naquit de sa manche droite alors qu’elle se reposait sur une branche de figuier. Nous sommes en 560 av. JC, en Inde à Lumbuni, au sud de l’actuel Népal. L’histoire raconte qu’il aurait fait ses premiers pas en marchant sur des fleurs de lotus entouré de 9 dragons qui le réchauffait.

 

Les années de jeunesse

Sa mère décédée quelque jours après sa naissance, il fut élevé par sa tante et son oncle, Roi de Kapilavastu. Enfermé dans le palais pour se protéger de la misère du monde, il en profita pour s’instruire et développa rapidement des qualités intellectuelles hors du commun. Il épousa sa cousine Yashodara.

 

La révélation

Siddharta fini par se rendre compte qu’il est élevé dans un mensonge. À 29 ans il décida de sortir du palais et fit 4 rencontres décisives. Celles d’un mendiant, d’un malade, d’un mort et d’un moine qui lui montra un nouveau chemin à suivre. Sa descendance, et donc la relève du trône, étant assurée, il s’aventura dans la forêt.

 

La période Brahmanique

Pendant 7 ans, il partagea le quotidien des Brahmanes, qui, guidés par leur foi Indouiste, ne vivaient de rien. Épuisé, il se rendit compte que ces privations n’avaient pas plus de sens que l’aisance de la vie royale et prit conscience de l’importance de la Voie Moyenne. `

 

L’illumination

Siddharta alla méditer sous un figuier, arbre de la connaissance. Non perturbé par les armées et les femmes envoyées par Mara, le dieu du Péché et de la Mort, Siddharta parvint à définir les 4 vérités universelles : la souffrance de l’homme, l’origine de cette souffrance, la suppression de cette souffrance et le moyen de parvenir à cette suppression. C’est alors qu’il devint Bouddha, « l’Illuminé ». Convaincu par la foi de Bouddha, le dieu Brahma lui rendit visite et lui demanda de prêcher la bonne parole aux hommes.

 

Le discours de Bénarès

D’après la parole de Bouddha à Bénarès, il faut supprimer le désir pour supprimer la souffrance : la Voie Moyenne est le juste milieu entre péché charnel et l’irrationalité de l’ascèse. Les moines qui s’étaient autrefois de Bouddha, adhérèrent à sa foi et constituèrent le premier ordre Bouddhiste. Ainsi furent fondés les 3 éléments sacrés du Bouddhisme : le Bouddha, sa doctrine (dharmra) et la communauté (sangha).

 

La mort

Bouddha mourût à l’âge de 80 ans. Sur son lit de mort il fit promettre à ses disciples de continuer à suivre sa doctrine afin d’atteindre « l’Éveil ». Il atteignit le nirvana qui symbolise la fin du cycle des réincarnations. Son corps fut brulé et ses cendres conservées dans des stupas.